Le hasard fait partie de notre ADN

adn2Les études sur la biologie moléculaire et la génétique nous apprennent que les différentes espèces d’êtres vivants existent parce qu’un mécanisme de réplication reproduit, quasi sans faille, des modifications, des mutations qui se produisent par hasard, parfois de façon extrêmement rapide, sur le matériel génétique depuis la nuit des temps, et que l’environnement, les interactions entre espèces
éliminent ou sélectionnent les mieux adaptés.
Ces « révélations » sur les êtres vivant sont expliquées en détail dans le du livre « Le hasard et la nécessité » de Jacques Monod – un des fondateurs de la biologie moléculaire et prix Nobel de médecine en 1965.
Voici quelques extraits qu’il m’a paru bon de rappeler à certains et faire découvrir à d’autres. Ces connaissances pourtant fondamentales ne sont malheureusement que très peu divulguées et très peu enseignées.

Mécanisme d’auto-défense des organismes.

Le hasard intervient au niveau du système de défense immunitaire des cellules.
…Il est établit aujourd’hui que la structure de l’anticorps ne doit rien à l’antigène: au sein de  l’organisme des cellules spécialisées, produite en grand nombre, possèdent la propriété – unique – de « jouer à la roulette » sur une partie bien définie, des segments génétiques qui déterminent la structure des anticorps. Le fonctionnement exact de cette roulette génétique spécialisée et ultra-rapide n’est pas encore entièrement élucidé: il est vraisemblable cependant qu’interviennent aussi bien des recombinaisons que des mutations, les une et les autres en tout cas se produisent au hasard et dans l’ignorance totale de la structure de l’antigène. Celui-ci en revanche joue le rôle de
sélecteur, favorisant différentiellement la multiplication de celles des cellules qui se trouvent produire un anticorps capable de reconnaître. Il est bien remarquable de trouver, à la base d’un des phénomènes d’adaptation moléculaire les plus exquisement précis qu’on connaisse, une source au hasard. Mais il est clair (à posteriori) que seule une telle source pouvait être assez riche pour offrir à l’organisme des moyens de défense en quelque sorte « tous azimuts »…

Origine de la diversité des êtres vivants .

Le hasard intervient également, non seulement, au niveau de la construction de l’ADN, mais également, au niveau de la constitution même des macro-molécules de protéines. C’est ce qui permet d’expliquer la diversité des êtres vivants.

Si, chimiquement, les constituants sont les mêmes, et synthétisés par les mêmes voies chez tous les être vivants, quelle est la source de leur prodigieuse diversité morphologique et physiologique ?

Nous possédons aujourd’hui la solution de ce problème. Les constituants universels que sont les nucléotides d’une part, les acides aminés de l’autre, sont l’équivalent logique d’un alphabet dans lequel serait inscrite la structure, donc les fonctions associatives spécifiques des protéines. Dans cet alphabet, peut donc être écrite toute la diversité des structures et des performances que contient la biosphère. En outre, c’est la reproduction, ne variatur, à chaque génération du texte écrit sous forme de séquence de nucléotides dans l’ADN, qui assure l’invariance de l’espèce

Hasard source de toute nouveauté.

Le hasard est LA seule source de nouveauté !

le hasard seul est à la source de toute nouveauté, de toute création dans la biosphère. Le hasard pur, le seul hasard, liberté absolue mais aveugle, à la racine même du prodigieux édifice de l’évolution: cette notion centrale de la biologie moderne n’est plus aujourd’hui une hypothèse, parmi d’autres possibles ou au moins concevables. Elle est la seule concevable, comme seule compatible avec les faits d’observation et d’expérience. Et rien ne permet de supposer (ou d’espérer) que nos conceptions sur ce point devront ou même pourront être révisées

Croyances et science.

Conscient de toucher, par ses découvertes et sa démonstration, le point très sensible dans nos sociétés de l’origine de l’humanité, Jacques Monod conclut :

S’il est vrai que le besoin d’une explication entière est inné, que son absence est source de profonde angoisse; si la seule forme d’explication qui sache apaiser l’angoisse est celle d’une histoire totale qui révèle la signification de l’Homme en lui assignant dans les plans de la nature une place nécessaire; si pour paraître vrai, signifiante, apaisante, l' »explication » doit se fondre dans la longue tradition animiste, on comprends alors pourquoi il fallut tant de millénaires pour que paraisse dans le royaume des idées celle de la connaissance objective comme seule source de vérité authentique...

Malheureusement, cette connaissance objective qu’on pense actuellement acquise au niveau de l’humanité est en réalité quasi systématiquement ignorée par les nouvelles générations puisque très peu enseignée et même dénigrée par la plupart des médias de masse.

Si l’on veut que le royaume des idées soient enfin une réalité pour chacun de nos concitoyens, il faut mener des campagnes d’information permanentes pour lutter contre ceux qui œuvrent par intérêt pour attirer dans le royaume des ténèbres toutes les personnes ignorantes des découvertes scientifiques.

Ce point est très important car il rejoint une de nos préoccupations pour la mise en place des représentants par tirage au sort : la compétence des désignés et leurs formations permanentes nécessaires…

Si vous souhaitez approfondir vos connaissance sur ce thème, je vous suggère de lire son livre tout à fait accessible même s’il est parfois nécessaire de relire plusieurs fois certaines phrase pour bien comprendre certains concepts…

le-hasard-et-la-neceite

Publicités

J’irai voir le pape à noël …

indexÇà y est le « pape à noël » a démissionné ! C’est une catastrophe planétaire qui plonge dans l’angoisse quelques milliards de baptisés (compter les baptisés est évidement beaucoup plus flatteur pour les prélats que compter les fidèles…). Qui va se charger de nous apporter les cadeaux que nous attendons tous ? Déjà que la crise économique nous stresse un maximum en rendant notre futur proche très incertain, voici que patatras, le Pape s’y met lui aussi et nous rajoute une couche d’inquiétude. C’est intenable ! Comment affronter la vie de tous les jours sans espoir de lendemains qui chantent? Qui va pouvoir nous soutenir, nos béquilles mentales si réconfortantes ont disparues ?

Toutes ces questions que tous les enfants se posent sont bien naturelles, eux qui ne peuvent grandir sans l’aide et la proximité d’adultes rassurants, protecteurs, et formateurs. Mais pour les adultes en principe, ces questions devraient trouver des réponses naturelles – non ?

Dans quel monde vivons nous ? Dans un monde ou l’hypocrisie est la règle ? Un monde où aucun média n’a le courage de dire ce que tout le monde pense : Dieu n’existe pas puisque personne ne peut prouver qu’il existe ! Tout le monde sait que Dieu est une légende inventée par les hommes pour les faire rêver à une vie meilleure tout comme le « père noël » a été inventé pour faire rêver les enfants.

En réalité, tout comme le « père noël » a été inventé pour des raisons purement commerciales, le « père dieu » a été inventé pour des raisons principalement politiques, c’est pour cela d’ailleurs que bon nombre de dirigeants s’autoproclament représentant de dieu sur terre, ça facilite la gestion du pays…

Tant que nous serons suffisamment naïfs pour se laisser berner par d’aussi grosse ficelles, comment serons nous capables de contribuer à la mise en place d’une réelle démocratie ou chaque individu doit être capable de décider avec son propre arbitre ? Utiliser les armes des propagandistes de tous poils, le mensonge et le cynisme, est sûrement la meilleure méthode. Dans ce cas grossissons le trait et proclamons haut et fort que nous ne croyons qu’à notre bienfaiteur qui nous rassure et nous fait rêver : le grand, l’unique : le Père-Noël !

MP