Google: outils impartial ou outils de propagande ?

En période électorale et surtout aux 2èmes tours, les médias de masse et les hommes politiques qui sont favorables au maintien du système actuel nous présentent le FN (représenté par la famille Le PEN) comme un danger mortel pour notre démocratie. Ce bluff mis en avant pour nous aider à choisir est tellement bien fait qu’on se laisse avoir à tous les coups et nous donnons nos voix à contre-coeurrrr mais dans l’intérêt de l’humanitééé au représentant qui ne souhaitent rien changer… Bref on est biaisés 😉 !
Lors du 2ème tour des présidentielles françaises de 2017, j’expliquais dans un article de ce blog, pourquoi il ne fallait pas paniquer plus que ça à l’idée que le FN puisse arriver au pouvoir et je crois que ce que nous pouvons constater tous les jours sur nos ordinateurs confirme cette opinion, la preuve en image:

Copies d’écrans effectuées en utilisant différents moteurs de recherche (Google, Quant Yandex, Duckduckgo, …)

Macron vu par Google
Macron vu par Google

 

FILLON vu par Google
FILLON vu par Google

 

M. Le PEN vu par Google
M. Le PEN vu par Google

 

Melenchon vu par Google
JL MELENCHON vu par Google

 

On constate que la représentante du Front National tout comme les promoteurs du système dominant sont plutôt bien traités par le moteur de recherche. C’est assez flagrant, de leur coté, tout n’est que sourires… En revanche les représentants de la France Insoumise et principalement son leader JL. Melenchon sont quasi systématiquement montrés sous un jour peu flatteur sur Google notamment.

Comment expliquer cette différence de traitement et pourquoi ?

Comment fonctionne un moteur de recherche :
Phase 1 : Crowling.
Un robot (en fait plusieurs) parcourent en permanence le web pour collecter les premières pages des sites visitées.
Phase 2 : Stockage et Indexation.
Tout comme des abeilles, ces robots butineurs reviennent chez Google la besace chargée de leur collecte et stockent TOUT dans l’entrepôt informatique de Google par exemple. Ensuite se produit l’indexation, c’est à dire pour faire simple, le tri et « l’accrochage » des données pour qu’elles puissent être consultées.
Phase 3 : La Recherche.
C’est là qu’intervient toute la puissance du moteur de recherche que nous lançons pour rechercher un mot, une image, une phrase, … Un algorithme puissant est activé pour rechercher dans l’immense base indexée les sites qui correspondent le mieux à la requête. Tout « l’art » et la plus-value du moteur de recherche est concentré dans « le mieux ». Derrière ce terme se cachent des algorithmes ultra complexes qui sont amenés à faire non seulement des analyse mais aussi …des choix. Ces choix peuvent être basés par exemple sur le la somme payée à Google ou à Quant pour que son site soit affiché avant les autres. Ils peuvent être basés également sur des décisions politico/économiques (protection de données personnelles, données sensibles, terrorisme, …) de la Sté propriétaire du moteur de recherche en accord avec la sphère politique dominante.

Alors, qui biaise les résultats à l’affichage ?

Est-ce que ce sont les médias les plus en vue scrutés par les robots ou est-ce le moteur de recherche, par le biais de ses algorithmes et de son paramétrage « affectif » ?

Première hypothèse : les sites les plus en vue affichent les images en fonction de leurs affinités politico/économiques et le moteur de recherche ne fait que se contenter d’afficher « mécaniquement » les informations des sites ayant le plus de succès. Si tel était le cas, nous devrions avoir un résultat quasi identique sur chaque moteur de recherche, hors ce n’est pas le cas. Effectuez vous même les recherches sur : Yandex, Quant, Duckduckgo, Bing, … et vous verrez qu’il y a bien autre chose qui intervient pour « filtrer » l’information.

Deuxième hypothèse : Le moteur de recherche filtre et affiche les informations en fonction de ses propres choix politico/économiques.
Cette hypothèse est la plus vraisemblable car si le moteur de recherche s’intéressait uniquement au taux d’audience des sites, il y a fort à parier que des images positives provenant des sites (blogs, chaînes web, …) seraient affichées en priorité puisque par exemple la chaîne web de JL Mélenchon est et de loin la plus suivie parmi celles des hommes politiques et il y a matière à trouver des images de toutes sortes.
C’est donc la deuxième hypothèse qui doit être retenue : Google France (mais pas que…) fait un tri subjectif dans les informations à afficher en fonction de ses intérêts et de ceux de sa classe.

Force est de constater que Jean-Luc Mélenchon représentant la France Insoumise fait partie des personnes politiques gênantes aux yeux des dominants… Pour preuve, dans la copie écran le concernant, Google nous trompe en affichant dans un encadré un contenu qui semble provenir de Wikipédia (neutre en principe…) mais en réalité, le moteur a remplacé l’image de wikipédia jugée sûrement trop flatteuse par une image où il fait la moue. Pourquoi ce changement si ce n’est pour lui fabriquer une image négative ? Je vous laisse juge…

Alors si nous trouvons que le système politico/économique ne nous convient pas et qu’il faut le changer, adressons nos votes aux représentants de la France Insoumise. Les puissants ont fait l’analyse pour nous, ils ont réalisé que le changement en leur défaveur viendra principalement de cette force politique et non du FN.

MP

>>>> Actualisation de l’article suite à cette parution et surtout à la publication de la vidéo (ici vers la 33 ème minute)sur le même sujet par Jean-Luc Mélenchon lui même…<<<<

Quelques semaines plus tard , victoire ! 

Que voit-on sur Google lorsqu’on l’interroge sur Mélenchon ?

Surprise !!!

L’image a changé !

Maintenant c’est bien l’image originale de wikipédia qui est affichée et non une image dévalorisante comme par le passé. A l’évidence, la manipulation a ses limites et lorsque ce type de méthode est dénoncé, les propagandistes font marche arrière de peur d’être découverts et à leur tour montrés du doigt. Cet exemple ultra-simple, nous montre que malgré que l’on puissions être facilement et subtilement influencés, nous pouvons (ce qui est très positif) agir pour contrer le pouvoir de manipulation de ces médias. Il faut pour cela continuer de cultiver notre esprit critique et ne pas hésiter à agir pour dénoncer ces méthodes. Çà marche !

MP

 

Publicités

Un commentaire sur “Google: outils impartial ou outils de propagande ?

  1. Bonsoir
    je crois que vous avez parfaitement raison , je fais la même chose avec des personnalités qui sont probablement dans le collimateur de GOOGLE :
    -Donald Trump
    -Nicolas Maduro
    et ça a donné le même résultat avec celui de Jean-luc Melenchon durant les présidentielles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s