Consensus de Washington !

Pour ceux qui auraient encore l’espoir que notre vote permet d’orienter la politique et donc notre manière de vivre dans notre société, voici un article qui va surement vous décevoir.

Connaissez vous le consensus de Washington ?

Imaginé en 1990 par John Williamson (un économiste américain …) et présenté au forum « From the Washington Consensus towards a new global governance » à Barcelone les 24 et 25 septembre 2004, l’objectif central des politiques préconisées doit être le suivant :

Réduire au strict minimum le rôle de l’Etat et privilégier la privatisation (vente des entreprises publiques au secteur privé), la libération des échanges et des marchés des capitaux (l’élimination des entraves au commerce et à la libre circulation des capitaux) et la déréglementation (la suppression des règlementations imposées aux entreprises). L’Etat a un rôle à jouer pour maintenir la macrostabilité, mais la grande préoccupation doit être la stabilité des prix, pas celle de la production, de l’emploi ou de la croissance. Et parmi la longue liste de commandements et d’interdictions: Privatisez tout des usines aux caisses de retraites ! Pas d’intervention de l’Etat pour promouvoir des branches particulières ! Renforcez les droits de propriété ! Pas de corruption ! Rétrécir l’Etat au strict minimum signifie  réduire les impôts – mais garder les budgets en équilibre !

Ces recommandations partent du principe qui tient plus du dogme que d’une logique avérée : « la théorie du ruissellement » qui voudrait que les revenus des plus riches bénéficient en cascade aux plus pauvres !  Il faut donc laisser les riches s’enrichir ce sera bon pour tout le monde. Qui peut encore croire à pareille sornette mis à part des naïfs décérébrés (que nous sommes devenus probablement) !

En réalité, depuis les 30 dernières années, ce modèle n’a jamais fonctionné. Pire, il n’a fait que générer encore plus d’inégalités et d’instabilité dans toutes les économies où il a été mis en œuvre : en Afrique, en Amérique latine (Argentine notamment) ou encore en Russie avec la transition du communisme à l’économie de marché. Vous trouverez le détail de ces analyses dans l’excellent livre « Un autre monde contre le fanatisme du marché » de Joseph E. Stiglitz – prix Nobel d’économie.

Dans ces conditions, on comprend mieux pourquoi les médias dénigrent dans leurs unes la nationalisation (cf. Le FIGARO et avec l’interview de Laksmi Mittal PDG du groupe ArcelorMittal) ! Pour les tenant de cette théorie, c’est inadmissible car cela va totalement à l’encontre de leur dessein et donc de leur enrichissement.

Comme vous voyez ceux qui bénéficient des plus gros profits réalisés par les entreprise ou la spéculation n’ont pas intérêt à voir la mise en place d’une autre économie et comme par hasard, ils arrivent à diriger nos hommes politiques pour qu’ils restent dans leur logique(reculade de Montebourg).  Du coup notre bulletin de vote n’a servi à rien car les idées mises en avant lors de la campagne électorale sont oubliées.

On peut même se demander si la mise en place d’un gouvernement de pseudo gauche n’a pas été préméditée par ces manipulateurs. Pour eux, que les élus soient de droite ou gauche raisonnable, ce n’est pas un problème dans la mesure ou ils appliqueront sans broncher les mêmes règles. Ce mode de fonctionnement parait idéal pour les manipulateurs car il permet de nous endormir en nous laissant penser que nous pouvons changer d’orientation politique quand nous le décidons (c’est ce que nous imaginons…) et que notre démocratie fonctionne parfaitement.

Dormez braves gens, les grands s’occupent de notre avenir !

Marcel Pérès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s